Transformation radicale !

Lorsque Jésus était encore un bébé, la Loi religieuse des Juifs les disait qu’il devait être circoncis. Puisque Jésus était un garçon premier-né, Joseph et Marie devaient offrir un sacrifice au Temple. C’est alors que la famille de Jésus accomplit la volonté de Dieu qu’on remarque une transformation radicale qui s’opère, dans la douceur et le respect.

Siméon et Anne, révélateurs de cette transformation radicale

Siméon, puis Anne, accueillent Jésus dans le Temple. Ils ont trois points communs[1].

1) Un âge avancé

Tout d’abord leur âge, ce sont tous les deux des personnes âgées. Une ancienneté qui contraste avec la fraîcheur d’un nouveau-né.

Nous avons rencontré d’autres personnes âgées dans l’Évangile de Luc. Il y avait également Zacharie et Élisabeth, les parents de Jean-Baptiste qui partagent ces caractéristiques. Cette présence des anciens crée un contraste avec la jeune famille. En effet, Joseph et Marie sont tout juste mariés, depuis moins de neuf mois, et Jésus vient de naître. On assiste donc à une sorte de reconnaissance : l’ancienne génération reconnaît en Jésus le Sauveur à venir, et que cela implique une transformation radicale de la façon d’envisager la vie.

Suis-je moi-même prêt à changer ? Prêt à reconnaître les signes que Dieu m’envoie ? J’ai des principes dans ma vie, une éthique que j’ai construite au plus proche de ma conscience. Est-ce que je ne risque pas de me compromettre en disant que Jésus permet de devenir juste simplement en croyant en lui ? N’y a-t-il pas une contradiction entre la nécessité de pratiquer le bien (la Loi de Moïse) et un salut sur simple déclaration de Dieu (le salut par Jésus) ?

2) Des saints fidèles

Ce passage présent Siméon et Anne comme des personnes dévouées, respectueuses de la Loi de Moïse et dans l’attente de l’accomplissement de la parole des prophéties. Pourtant, ils accueillent avec une joie non dissimulée la venue de Jésus. Leur âge avancé est un signe que le temps de la Loi et des prophètes touche à sa fin. La fraîcheur de Jésus est le signe d’une nouvelle ère qui commence. Une transformation radicale est en train de s’opérer. Toutefois, cette transformation ne devrait pas être une révolution. Jésus arrive comme un accomplissement de la Loi et des prophètes. Le christianisme, ce n’est pas une secte qui a réussi : les saints fidèles y ont vu l’aboutissement de leur espérance.

Cette transformation radicale n’est donc pas une révolution concernant la Loi. La division qui s’opérera par la suite avec Jésus et les religieux de son époque est due à autre chose. Joseph et Marie ont observé la Loi, Jésus a suivi toutes ses prescriptions. Cette division est due à un rejet du salut offert par Dieu. Jésus n’est pas venu abolir la loi et les prophéties, il est venu les accomplir.

3) Le Christ comme Sauveur

Le dilemme est toujours présent aujourd’hui. Peut-on mener une vie morale tout en disant que seul Jésus nous permet d’être bons ? C’est ce qui se produit avec Anne et Siméon. Le changement est profond, car il y a un changement d’ère. Avant le Christ, c’est la Loi qui règne. Après le Christ, c’est la grâce qui domine. Qu’en est-il de ma propre vie ? Est-ce que je vis en obéissant à des règles ? Ou dans l’insouciance ? La troisième caractéristique d’Anne et Siméon est de reconnaître Jésus comme le Sauveur. Un choix qui permet de faire ce que Dieu nous demande non par la contrainte de la loi, mais par une identité libérée du mal par le sacrifice de Jésus. La transformation est radicale.

[1] Les deux premières caractéristiques sont reprises d’une analyse de John Piper, disponible ici : https://www.desiringgod.org/messages/simeons-farewell-to-the-world, consulté le 21 septembre 2023.

Benjamin Henchoz
Les derniers articles par Benjamin Henchoz (tout voir)

Terme non biblique non souhaité

Peut-on utiliser des termes non biblique pour parler de la foi ?

Lorsqu’on cherche a exprimer notre foi, on utilise régulièrement un vocabulaire non biblique pour définir un concept. Mais est-ce légitime ?

Comment fuir la colère à venir ?

Fuir la colère à venir

Notre monde est en colère : les peuples se soulèvent, les dictateurs oppressent et même la nature se révolte. Comment fuir la colère à venir ?

L'enfance du Fils de Dieu

L’enfance du Fils de Dieu, c’était comment ? (Luc 2 : 41 – 52)

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de penser à l’enfance de Fils de Dieu ? Le seul récit historique souligne sa relation avec son Père.

Un berger porte son mouton

Genèse 9 : 3 éclaire-t-il le récit des offrandes de Caïn et d’Abel ?

Genèse 9 :3 éclaire-t-il le récit des offrandes de Caïn et d’Abel ? Restons prudents avec l’interprétation, mais voyons ce que pourrait nous apporter cette clé de lecture…

La bénédiction arrive (Luc 1 : 57 - 80)

La bénédiction arrive (Luc 1 : 57 – 80)

La bénédiction arrive auprès d’un homme âgé et de sa femme, restés malgré eux sans enfant. Dieu leur donne un fils dans leur vieillesse.

La réponse de la foi (Luc 1 : 25 - 26)

La réponse de la foi (Luc 1 : 25 – 56)

Comment répondre avec foi à la Parole que Dieu annonce ? Marie nous montre le chemin en devenant la mère de Jésus.

Dieu donne au temps voulu - Luc 1 : 5 - 25

Dieu donne au temps voulu (Luc 1 : 5 – 25)

Pourquoi ma prière reste sans réponse ? En raison du mal commis ? Dieu est-il sourd ? L’Évangile de Luc dit que Dieu donne au temps voulu.

Connaître Jésus par soi-même

Connaître Jésus par soi-même (Luc 1:1-4)

Connaître Jésus par soi-même, c’est pour cela que l’Évangile de Luc a été écrit. Vas-tu te fier à ce qu’on en dit ou forger ton opinion ?

Et l'homme créa Dieu à son image

Et l’homme créa Dieu à son image

Et l’homme créa Dieu à son image… La tentation de définir Dieu selon nos envies et notre compréhension du monde nous guette tous.

En Christ

Etre en Christ, la destinée des enfants de Dieu. Nous n’avons pas à écouter la voix des hommes, ou suivre des schémas de pensées humaines, mais faire confiance à Jésus.

Prédications et articles

Agenda page accueil

Avril, 2024

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *